dimanche 27 juillet 2014

Nouveau massif

L'entrée du jardin a été modifiée en début d'année, ce qui m'a permis de créer un nouveau massif d'ombre.
Le bouleau pleureur planté là à notre arrivée (il y a 18 ans) a pris une belle ampleur et y forme une voute de feuillage agréable.
Mais si l'endroit est assez clair, il n'y a pas du tout de soleil donc le choix de plantes d'ombre s'imposait, je souhaitais également apporter encore plus de lumière grâce aux feuillages et floraisons.

Le massif commence avec une petite pointe de terre que j'ai décidé d'accentuer en plantant plusieurs petits carex marginés de blancs.

 Puis j'ai installé des hydrangeas :
- hydrangea arborescens Incrediball, qui serait encore plus vigoureux qu'Annabelle, avec des tiges plus fortes. Ses inflorescences devraient être plus grosses aussi, une fois bien installé. Mais je reconnais déjà qu'il se tient parfaitement droit sans aucun support.
- hydrangea paniculata Unique : de superbes panicules en cônes qui naissent blanc verdâtre passent au blanc pur pour finir rose.
- deux autres hydrangeas ont été plantés mais trop jeunes encore pour que je vous montre leurs fleurs : hydrangea Fuji no taki planté en bordure est un petit spécimen de serrata à fleurs doubles, et hydrangea paniculata Magical Moonlight planté à l'arrière car plus grand et érigé qui aurait semble-t-il d'énormes panicules.

En bordure, j'ai installé en deux exemplaires le brunnera Jack Frost, mon préféré, lumineux et parfait pour un coin d'ombre car il ne supporte pas le soleil. Il est accompagné d'un beesia calthifolia avec un joli feuillage vernissé et d'une fougère.




 L'hakonechloa All Gold apporte une touche dorée, et le lychnis blanc un peu de légèreté.


Le massif devra sans doute être revu : j'ai planté serré et il faudra surveiller de près la taille... Mais pour la première année, je suis assez satisfaite du résultat...

mercredi 16 juillet 2014

Analyse de sol

Connaissez-vous la terre de votre jardin ?

Pour ma part, je me suis rendue compte récemment que j'avais certaines lacunes dans ce domaine... J'avais bien tenté une analyse achetée dans une jardinerie il y a des années : une petite éprouvette, un peu d'eau, une pincée de terre du jardin, et une languette qui, avec sa couleur est censée donner le PH du sol. On sait que 7 est le neutre, en dessous c'est acide, au-dessus c'est calcaire. Mais cela reste un peu trop vague pour intervenir efficacement sur la structure du sol.

Au printemps, j'ai eu l'occasion de tester un kit d'analyse de sol  Botanic.


Dès l'ouverture cela m'a semblé un peu plus sérieux : un sachet dans lequel introduire 500 grammes de terre du jardin, sans racines, sans cailloux, le tout expédié au laboratoire  LAMS créé et géré par la famille Bourguigon (Laboratoire d'Analyse Microbiologique des Sols)
Claude et Lydia Bourguignon, ingénieurs agronomes, sont connus pour leur travail sur les sols en Europe, en Amérique, en Afrique. Ils ont été parmi les premiers à alerter sur l'état des sols, leur dégradation, la disparition des micro-organismes et de l'humus. Les premiers à conseiller aux agriculteurs, aux viticulteurs, de cultiver avec des techniques respectueuses de la vie du sol.
Si leurs travaux à leurs débuts n'ont suscités que peu d'intérêt, ils sont aujourd'hui reconnus, et les agriculteurs biologiques font appel à eux et à leur concept pour redonner vie à leurs sols épuisés.

J'ai reçu il y a quelques semaines, le rapport détaillé de l'analyse de ma terre de jardin. Tout est analysé : analyse chimique, biologique... Le pH exact bien sûr, mais aussi la teneur en matière organique, le calcium, phosphore, potassium, magnésium...l'activité biologique.


Il apparait que mon sol est plus calcaire que je ne le pensais, que si l'activité biologique est correcte, le phosphore est bien faible ainsi que le potassium.
Manque de phosphore : les signes sont une difficulté à fleurir, à former des fruits, les boutons de fleurs sont déformés, les plantes ont du mal à pousser. Des symptômes que j'ai réellement remarqués dans mes plates bandes....
Manque de potasse : les signes sont une mauvaise résistance au maladie, à la sécheresse...
Je me demandais souvent pourquoi certaines de mes plante ne donnaient pas le meilleur d'elles-mêmes... Je suis à présent convaincue qu'un sol équilibré est essentiel pour un bon résultat.
Cette analyse m'a donné des conseils précis et je ne manquerai pas de corriger au plus vite ces carences. J'espère que mes plantes seront au mieux de leur forme les années prochaines...


mardi 17 juin 2014

Clématite Tie Dye





 Lorsque j'ai découvert cette clématite dans ma jardinerie j'ai regardé à 2 fois la photo sur l'étiquette... 
Une clématite panachée à ce point, cela existe ?
La trouvant originale je l'ai achetée sans savoir ce que j'en ferai, ni avec quoi je l'associerai...

  

Je l'ai plantée près de la petite vigne vierge panachée (ampelopsis brevipedunculata elegans). Panachée avec  panachée je n'était pas sure d'un résultat satisfaisant.


Et finalement cela me plait. Cette clématite d'été (Groupe 3) a l'air facile à vivre. Selon la lumière elle prend des tons violet ou bleu dur, et les touches de blanc ressemblent à des coups de pinceau.


Je l'aime finalement beaucoup ! Et vous qu'en pensez-vous ?


Infos Botanic :

Il y a peu, un concours d’hôtels à insectes a été lancé par Botanic : une excellente idée pour le jardin naturel.
Allez donc admirer l'ensemble des créations en suivant ce lien : Hotels à insectes Botanic
... ensuite, pourquoi ne pas construire le votre si vous n'en avez pas encore....



Et aussi, l'E-mag de juin est en ligne : EMAG
Encore des idées, des conseils pour un bel été au jardin !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...