mercredi 16 juillet 2014

Analyse de sol

Connaissez-vous la terre de votre jardin ?

Pour ma part, je me suis rendue compte récemment que j'avais certaines lacunes dans ce domaine... J'avais bien tenté une analyse achetée dans une jardinerie il y a des années : une petite éprouvette, un peu d'eau, une pincée de terre du jardin, et une languette qui, avec sa couleur est censée donner le PH du sol. On sait que 7 est le neutre, en dessous c'est acide, au-dessus c'est calcaire. Mais cela reste un peu trop vague pour intervenir efficacement sur la structure du sol.

Au printemps, j'ai eu l'occasion de tester un kit d'analyse de sol  Botanic.


Dès l'ouverture cela m'a semblé un peu plus sérieux : un sachet dans lequel introduire 500 grammes de terre du jardin, sans racines, sans cailloux, le tout expédié au laboratoire  LAMS créé et géré par la famille Bourguigon (Laboratoire d'Analyse Microbiologique des Sols)
Claude et Lydia Bourguignon, ingénieurs agronomes, sont connus pour leur travail sur les sols en Europe, en Amérique, en Afrique. Ils ont été parmi les premiers à alerter sur l'état des sols, leur dégradation, la disparition des micro-organismes et de l'humus. Les premiers à conseiller aux agriculteurs, aux viticulteurs, de cultiver avec des techniques respectueuses de la vie du sol.
Si leurs travaux à leurs débuts n'ont suscités que peu d'intérêt, ils sont aujourd'hui reconnus, et les agriculteurs biologiques font appel à eux et à leur concept pour redonner vie à leurs sols épuisés.

J'ai reçu il y a quelques semaines, le rapport détaillé de l'analyse de ma terre de jardin. Tout est analysé : analyse chimique, biologique... Le pH exact bien sûr, mais aussi la teneur en matière organique, le calcium, phosphore, potassium, magnésium...l'activité biologique.


Il apparait que mon sol est plus calcaire que je ne le pensais, que si l'activité biologique est correcte, le phosphore est bien faible ainsi que le potassium.
Manque de phosphore : les signes sont une difficulté à fleurir, à former des fruits, les boutons de fleurs sont déformés, les plantes ont du mal à pousser. Des symptômes que j'ai réellement remarqués dans mes plates bandes....
Manque de potasse : les signes sont une mauvaise résistance au maladie, à la sécheresse...
Je me demandais souvent pourquoi certaines de mes plante ne donnaient pas le meilleur d'elles-mêmes... Je suis à présent convaincue qu'un sol équilibré est essentiel pour un bon résultat.
Cette analyse m'a donné des conseils précis et je ne manquerai pas de corriger au plus vite ces carences. J'espère que mes plantes seront au mieux de leur forme les années prochaines...


7 commentaires:

  1. ton article est très interressant et me donne bien envie de faire aussi analiser ma terre!!!
    Ce qui m'étonne c'est qu'ils te conseillent les myrtilles alors que ta terre contient du calcaire peut-être qu'il n'y en a pas temps que cela!!
    de même pour l'hamamelis qui était il y a encore vingt ans donné pour terre acide

    RépondreSupprimer
  2. je viens de voir le prix, je pense que je vais m'abstenir!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est certain que c'est un investissement....

      Supprimer
  3. C'est très intéressant, et ça fait un bout de temps que je songe à analyser la terre, sachant déjà qu'elle est de piètre qualité mais pour savoir comment mieux l'amender.

    RépondreSupprimer
  4. Je fréquente assidument ce blog depuis un moment, sans jamais intervenir, ne voyant pas ce que je pourrait apporter.
    Etant prof d'agronomie voici un moyen simple d'avoir une info globale sur le type de sol.
    Deux étapes :
    La texture du sol (c'est sa composition)
    Il vous faut un verre d'eau dans laquelle vous placer un peu de votre sol et que vous "touillez" au maximum pour obtenir une boue bien liquide.
    Vous la laissez reposer.
    Les éléments lourds sont au fond et l'argile sur le dessus.
    En regardant sur le côté du verre, vous aurez l'analyse granulométrique de votre sol.

    La seconde étape, peut se faire avec des produits d’aquariophilie. C'est moins précis, mais ça donne quand même une idée. Vous pouvez aussi aller dans les coopératives agricoles et vous aurez des analyses pour un prix raisonnable avec des degrés d'analyse différent selon vos besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hélène pour ces astucieux conseils !

      Supprimer
  5. J'ai adoré lire ton article, que je découvre seulement aujourd'hui.
    J'aimerais faire analyser ma terre, mais le prix m'arrête un peu.
    Bisous.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...